Rencontre avec Abraham CRUZVILLEGAS

Jeudi 14 novembre 2019

Rencontre avec l’artiste Abraham CRUZVILLEGAS

à l’atelier de la CAAP puis visite de l’atelier de ses étudiants à l’école nationale des Beaux-arts de Paris

Abraham Cruzvillegas : The autoconstruccion Suites (2013), vue de l’exposition

Images mises en lignes avec l’aimable autorisation de l’artiste

Abraham CRUZVILLEGAS dans l’atelier de la CAAP Picasso (à gauche), et atelier de ses étudiants aux Beaux-arts de Paris (à droite)

Né en 1968 à Mexico, Abraham Cruzvillegas, comme évoqué sur le site de la Galerie Chantal Crousel qui le représente, « explore les dynamiques économiques du provisoire, de l’artisanal et du recyclé ». Son travail est éminemment social et politique. L’artiste qui enseigne par ailleurs à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris viendra échanger avec nos étudiants sur sa pratique plastique.

Abraham Cruzvillegas : Construct, deconstruct, reconstruct. Vue de l’installation

Le travail d’Abraham Cruzvillegas, reconnu internationalement, a récemment été montré à New York (The Kitchen) (2018), à la Kunsthaus de Zurich (2018), au Museum Boijmans de Rotterdam (2017), à la Fondation d’entreprise Hermes à Tokyo (2017) ou encore au Carré d’art de Nîmes (2016).

https://www.crousel.com/home/artist/6900/Abraham-Cruzvillegas/

https://www.carreartmusee.com/fr/expositions/abraham-cruzvillegas-120

Rencontre avec Julien des MONSTIERS et Alain BERLAND

Mardi 12 Novembre 2019

Rencontre avec

l’artiste Julien DES MONSTIERS et le critique et programmateur culturel des Beaux-arts de Paris Alain BERLAND

 

Julien des Monstiers : Une île (2016), huile sur toile,  150 x 150 cm

(images mises en ligne avec l’aimable autorisation de l’auteur)

Julien DES MONSTIERS et Alain BERLAND dans l’atelier de la CPES-CAAP

« Les enjeux de la peinture figurative contemporaine s’inscrivent dans une relation tripartite entre le réel, la fiction et la fantasmagorie. D’un côté les images impatientes, c’est-à-dire celles qui appartiennent à l’univers de l’urgence iconique des flux et des réseaux qui gouverne actuellement notre quotidien ; de l’autre, les images patientes, œuvres d’artistes solitaires qui, à partir de leur seule activité manuelle, semblent chercher les voies de l’émancipation. La peinture figurative contemporaine traite cette question de fond, éminemment politique, car elle dit avant tout le regard et les formes de l’attention. » Alain Berland in Voici le temps des assassins

Julien des Monstiers : L’arbre à oiseaux I (2017), huile sur toile, 230 x 180 cm

Julien des Monstiers a étudié dans l’atelier de Jean-Michel Alberola aux Beaux-arts de Paris dont il est sorti diplômé en 2008. Il est représenté en France par la Galerie Christophe Gaillard qui lui a notamment consacré en 2018 une exposition personnelle intitulée  Maison Sarcophage allumettes.

Alain Berland est critique d’art pour les magazines Artpress et Mouvement. Il a signé les textes de différents catalogues et mené l’entretien avec Julien des Monstiers pour l’ouvrage paru aux éditions de la Galerie Christophe Gaillard en 2018. Depuis septembre 2019 il est le programmateur culturel des Beaux-arts de Paris.

Workshop de pratique avec l’artiste Eva NIELSEN

Du  mardi 5 au vendredi 8 novembre 2019

Workshop de pratique avec l’artiste Eva NIELSEN

Eva NIELSEN : Portroet (2019), huile, acrylique et encre de sérigraphie sur toile, 200 x 155 cm (images mises en ligne avec l’aimable autorisation de l’artiste)

Eva NIELSEN (à gauche) avec Adriana QUEIROS (étudiante) lors du workshop sur les objets, questionnement sur le banal et le trivial.

« Le regard a ainsi l’illusion de traverser un blockhaus ou une grille, à moins qu’à l’inverse, il ne se heurte à des murs hostiles. Dans cette superposition de techniques, il entre des allusions à Gerhard Richter, au land art, à l’histoire militaire du XXe siècle ou encore à Gustave Courbet ou Camille Corot. Des réflexions sur les pouvoirs de l’architecture, d’autres sur les artifices de la représentation de la nature : ce sont deux manières, complémentaires, d’appréhender ces œuvres équivoques. » Philippe Dagen (Le Monde)

Eva NIELSEN : Template (2017), encre de Chine, aquarelle et toner sur papier, 45 x 35 cm

Eva NIELSEN est représentée à Paris par la Galerie Philippe Jousse. Elle  y expose actuellement et jusqu’au 20 juillet 2019 avec Jennifer Caubet. Son travail a également été présenté lors d’expositions personnelles à Londres (Selma Feriani) et Istanbul (The Pill). Ses œuvres sont présentes dans différentes collections publiques et privées (MAC VAL, FMAC, Musée de Rochechouart, CNAP, Fondation Fiminco)

Rencontre avec Laure PROUVOST et Martha KIRSZENBAUM

Le 14 octobre 2019

Rencontre avec

l’artiste Laure PROUVOST

et la commissaire d’exposition Martha KIRSZENBAUM

à la bibliothèque Smith-Lesouëf

 

 Laure PROUVOST a reçu en 2013, une première pour un artiste français, le prestigieux Turner Prize avant d’être sélectionnée pour investir le pavillon français de la Biennale de Venise 2019.  Son travail a été montré à la Tate Britain de Londres ou encore au Palais de Tokyo. Laure PROUVOST est représentée à Paris par la Galerie Nathalie Obadia.

Martha KIRSZENBAUM est la commissaire d’exposition du pavillon français de la Biennale de Venise 2019. Elle a fondé en 2014 le Fahrenheit, centre d’art contemporain situé à Los Angeles, qu’elle a dirigé jusqu’en 2017. Martha KIRSZENBAUM officie par ailleurs en tant que critique d’art.

Workshop de dessin avec Nicolas AIELLO

Le 10, 15 et 17 octobre 2019

Workshop de pratique élargie du dessin avec Nicolas Aiello

Nicolas AIELLO et l’étudiante Mina FERRARI dans l’atelier de pratique

Né en 1977, Nicolas Aiello a exposé ses dessins à l’occasion de nombreux événements artistiques parmi lesquels Drawing now (avec la Galerie C. Neuchâtel), Vous reprendrez bien un peu de dessin ? (Galerie 9, Nancy) ou Le dessin autrement (Galerie de l’Etrave, Thonon). Il a étudié à la CAAP Picasso en 1998 et revient pour un workshop de pratique élargie du dessin. Nicolas Aiello enseigne par ailleurs à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims.

Nicolas Aiello : Archipel 03 (2018), encre sur papier, 29,7 x 21 cm

(Images mises en ligne avec l’aimable autorisation de l’artiste)

Projection et prêt d’oeuvres vidéo par le FRAC

Mardi 1er octobre 2019

Projection et prêt d’oeuvres vidéo par le Frac île-de-France

A l’issue de cette séance, les étudiants ont choisi deux vidéos d’artistes :

Julien PREVIEUX : Roulades (1998), 5’40

Anouchka OLER : Episode 2 (2014), 7′

Ces dernières serviront de points d’appui à des réponses plastiques.

Rencontre avec Romain BERNINI

26 septembre 2019

Rencontre avec Romain BERNINI

à l’occasion de son exposition personnelle chez Suzanne Tarasieve

Romain BERNINI et Flora COUPIN (étudiante CPES-CAAP 2019-20)

Romain BERNINI : Fresque Beaupassage à Paris (détail), acrylique sur mur

« Avec ses personnages contemporains affublés de masques provenant de contrées lointaines et ses paysages déchirés, Romain Bernini ranime les rites ancestraux et la confrontation inquiétante des mondes » (Caroilne Bongard)

Romain BERNINI est représenté par les galeries Suzanne Tarasieve à Paris, Hadrien de Montferrand à Pékin et Londres, et Riccardi Crespi à Milan. Il a  participé récemment aux expositions Eldorado et Les enfants du Paradis à Lille et à Tourcoing. La galerie Suzanne Tarasiève lui  a consacré une nouvelle exposition personnelle en septembre 2019.

Romain BERNINI : Blue God grandma (2013), huile sur toile, 200 x 160 cm

(images mises en ligne avec l’aimable autorisation de l’artiste)

Rencontre avec Frédérique LOUTZ

Jeudi 12 Décembre 2019

Rencontre avec l’artiste Frédérique LOUTZ

Frédérique LOUTZ : Le Petit chaperon rouge (2005), aquarelle sur papier, 220 x 187 cm (images mises en ligne avec l’aimable autorisation de F. Loutz)

 Représentée par la Galerie Papillon depuis plus d’un douzaine d’années, Frédérique Loutz a participé à de très nombreuses expositions. Du 23 mars au 1er juin 2019 son travail sera montré à l’atelier Woolworth dans le cadre de l’exposition In the drawing People. Frédérique Loutz enseigne le dessin à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris.

Frédérique LOUTZ : Sans titre (2015), technique mixte, 76 x 56 cm

A venir (Fin 2019) : Rencontre avec Abraham POINCHEVAL

Fin 2019 (CPES-CAAP Picasso 2019-20)

Rencontre avec le performeur Abraham POINCHEVAL

Abraham Poincheval : La Vigie urbaine (2016)

(images mises en ligne avec l’aimable autorisation de l’artiste)

Incroyable performeur, Abraham Poincheval a vécu, avec son compère d’alors Laurent Tixador, en totale autarcie dans les conditions de l’ère paléolithique six jours durant sur l’île du Frioul, avant notamment, des années plus tard et seul cette fois-ci, de rester  treize jours dans le ventre d’un ours naturalisé, de remonter le Rhône dans une bouteille en verre doté d’un goulot de 60 cm, de se percher à douze mètres de hauteur sur une plateforme d’ 1 m sur 1,6 m, de s ‘enfermer une semaine dans un rocher de 2,5 m de haut, de couver des œufs jusqu’à éclosion au Palais de Tokyo ou, enfin, de traverser la Bretagne à pied en étant vêtu d’une armure de 30 kg.

Abraham Poincheval : Ours (2014)

Abraham Poincheval : La Bouteille (2015)

Abraham Poincheval viendra échanger sur sa pratique de performeur avec les étudiants de la CPES-CAAP Picasso 2019-20. Il est représenté par la Galerie Semiose et enseigne par ailleurs à l’Ecole Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence.